Préparer son achat immobilier en 3 étapes

Devenir propriétaire fait partie de ces grands projets de vie que se fixent de nombreux Français. Néanmoins, un achat immobilier soulève de multiples interrogations. Comment se lancer dans cette aventure sans faire de faux pas ? Quelles sont les démarches à engager ? Zoom sur les trois étapes à suivre pour bien préparer son achat immobilier.

 bien-preparer-son-achat-immobilier

1. Déterminer ses besoins

Avant toute chose, il est primordial d’évaluer vos besoins et de déterminer vos critères de recherche. Il faut savoir répondre à quelques questions essentielles, parmi lesquelles :

  • Voulez-vous acheter un bien neuf ou ancien?
  • Combien de pièces ? 
  • Quelle surface ?
  • Plutôt maison ou appartement ?
  • Quel secteur géographique ?
  • Est-ce pour louer ou occuper vous-même le bien ?

L’objectif de cette première étape est de filtrer vos recherches et d’optimiser vos futures visites en vue de votre achat immobilier.

 

2. Monter son dossier de financement

Pour acheter un bien immobilier, il convient de monter votre dossier de financement. Une étape indispensable pour orienter vos recherches en fonction de votre profil et de votre budget.

 

Définir son budget

Plusieurs éléments entrent en compte pour définir le budget que vous serez en mesure d’allouer à votre achat immobilier : le montant de votre apport, vos revenus, vos possibles crédits en cours, vos éventuels autres biens, votre manière de gérer votre compte bancaire, etc. En fonction de ces critères, vous pouvez simuler votre budget et votre capacité d’emprunt auprès des banques. Vous pouvez demander de l’aide pour cette étape, auprès d’un courtier par exemple. Ce dernier saura également dénicher les meilleurs taux de financement.

 

À noter, de nombreuses pièces justificatives vont sont demandées pour établir votre dossier de prêt immobilier. Préparez-vous à les rassembler dans un dossier. Parmi les principaux documents à fournir, on peut citer les pièces d’identité, les avis d’imposition (généralement les deux derniers), les trois derniers bulletins de salaire ainsi que celui de décembre de l’année précédente, ou encore les justificatifs de votre apport personnel.

 

Connaître les aides financières

Plusieurs dispositifs peuvent vous aider dans le financement de votre futur logement :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ). Destiné uniquement aux primo-accédants et à l’achat d’un logement neuf ou entièrement rénové, il s’applique sur une partie du montant de l’achat.
  • Le prêt épargne logement. Conçu pour les acheteurs ayant ouvert un plan épargne logement (PEL), une épargne bloquée pendant quatre ans.
  • Le prêt d’accession sociale (PAS). Il concerne les futurs acquéreurs aux revenus modestes.

D’autres aides financières existent, telles que le prêt conventionné, le prêt action logement ou encore l’aide personnalisée au logement. Certaines collectivités locales proposent également des dispositifs spécifiques. N’hésitez pas à vous renseigner.

 

> à lire aussi : Qu’est-ce qu’un plan de financement immobilier et comment l’établir ?

 

Calculez le crédit d’impôt auquel vous avez droit pour votre achat immobilier neuf destiné à la location, grâce à notre simulateur Loi Pinel en ligne. Obtenez une estimation gratuite et précise, en quelques clics.

 

3. Démarrer les visites

Pour commencer les visites, il convient de se rapprocher des agences immobilières et de scruter les annonces en ligne. Notre conseil : ne pas se limiter à une seule visite, même en cas de gros coup de cœur. Multiplier les visites permet d’obtenir des points de comparaison et d’affiner votre vue du marché local. L’idéal est de pouvoir se rendre régulièrement sur le secteur géographique dans lequel vous souhaitez investir, afin de vous imprégner du quartier et d’évaluer les commodités – transports, écoles ou encore commerces.

 

Dès que vous décidez de vous positionner sur un bien, assurez-vous que les équipements fonctionnent (plomberie, sanitaire, etc.) et demandez les diagnostics immobiliers au vendeur. Il est obligé de vous les fournir. Profitez-en également pour poser toutes vos questions au vendeur.

BON A SAVOIR

En cas de copropriété, vérifiez qu’elle soit bien entretenue et qu’elle ne nécessite pas de frais supplémentaires. Les procès-verbaux des dernières assemblées générales peuvent vous être utiles.

Pour aller plus loin :

Retour aux actualités

Demander des renseignements