Acheter dans le neuf : les 8 étapes à respecter

Lors d’un achat en VEFA aussi appelé achat sur plan, plusieurs mois peuvent se dérouler entre la réservation et la remise des clés. Il est important d’avoir bien préparé votre achat immobilier, pour cela voici les 8 étapes à respecter avant d’obtenir votre bien.

 

1 – Anticiper son budget

Un achat immobilier réussi passe par un budget bien défini. Dans le neuf, il est très important de le prédéfinir car en l’absence de travaux de rénovation et d’isolation vous évitez les mauvaises surprises budgétaires. Il suffit donc de prendre en compte le prix d’acquisition du bien, le montant des frais de notaire (entre 2 et 3%) et les frais bancaires.Vous pouvez éventuellement ajouter le prix de l'aménagement et de la personnalisation du logement.

 

2- Rechercher un bien immobilier neuf

Lors de votre recherche de bien immobilier neuf plusieurs outils sont là pour vous aider à vous projeter :

  • Les perspectives de la future résidence
  • Des visites 3D
  • Des plans du quartier
  • Un plan de situation présentant les services et commodités proche de la résidence
  • Un document expliquant le type de bien, sa superficie, la disposition des pièces, des espaces extérieurs
  • Les prestations du logement et les technologies employées dans la construction

Découvrez nos logements neufs

3- Signer le contrat de réservation

Une fois le logement choisi, il est temps de signer le contrat de réservation. Cette signature se fait en présence du représentant du promoteur ou du commercialisateur. Le document comporte de façon très détaillée les caractéristiques du logement complète mais auss la date prévisionnelle de signature chez le notaire, le prix de vente et la période de livraison. À la signature du contrat, l’acquéreur versera un dépôt de garantie, bien souvent équivalant à 5% du prix du logement (c'est le montant maximum établi par la loi).

 

4- Financer son projet immobilier neuf

Que ce soit dans l’ancien ou dans le neuf, le financement est une grande étape de l’achat immobilier. L’acquéreur (aidé d’un courtier et/ou d’un banquier), doit trouver le montage financier qui lui permettra par la suite de payer son logement. Pour cela, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les banques. Cela vous aidera à obtenir les meilleures conditions d’emprunt (ou opter pour un courtier, qui sont bien souvent plus rapide et plus efficace). Notez que plus le taux de crédit est bas, plus l’économie sur le coût global sera importante.

 

Pour vous aider : Aide au financement de mon projet immobilier

 

5- Passer chez le notaire

Entre 3 et 6 mois après la signature du contrat de réservation, c'est enfin le moment de signer l’acte de vente notarié. Le promoteur envoie ce contrat à l’acquéreur au moins un mois avant le passage chez le notaire. Il doit mentionner les éléments relatifs au logement mais aussi ceux concernant le crédit immobilier, la garantie d’achèvement sans oublier d’inclure un échéancier des paiements.

 

6- Payer son logement neuf

Dans le cadre d’un achat sur plan, le paiement du logement se fait en fonction des étapes de la construction. Ainsi, à chaque nouveau stade, le promoteur envoie un courrier à l’acquéreur et/ou à la banque, lui demandant de débloquer une somme d’argent définie. Dans certains cas, l’acheteur fait le relais entre la banque et le promoteur. Cette première vire l’argent directement sur le compte du second.

À titre purement indicatif, le promoteur demande une quote-part du prix du bien au fil de l’avancée des travaux :

- 35% à l'achèvement des fondations

- 35% à l’achèvement des gros œuvres

- 25% à l’achèvement de la construction

- 5 % à la remise des clés

Si 5% ont été versés à la réservation, 30% seulement sont demandés lors de l’achèvement des fondations.

 

7- Visiter son bien

Tout au long de la construction, l’acheteur ne peut pas visiter son bien pour raison de sécurité. Cependant rien ne vous empêche de passer en voiture devant le chantier afin de constater son évolution.

 

8- La remise des clés

Vient enfin le moment de la remise des clés. Étape charnière du processus d’achat immobilier neuf, l’acquéreur doit alors contrôler son logement de manière exhaustive. Il s’attardera particulièrement sur :

 

- Les défauts de conformité (superficie inexacte par exemple)

- Les défauts de construction (fuite d’eau par exemple)

- Les vices cachés (mauvaise ventilation par exemple)

 

Être minutieux est dans l’intérêt de l’acheteur qui pourra ensuite faire appel aux garanties du neuf pour réparer les défauts, vices et non-conformités. Il est ainsi possible d’obtenir les nécessaires réparations jusqu’à dix ans après l’emménagement grâce à la garantie du parfait achèvement et à la garantie décennale notamment.

 

Source : www.lavieimmo.com

 

A lire aussi :

- Conseils pour réaliser votre premier achat immobilier en toute sérénité 

- Avantages d’acheter dans le neuf

- Acheter sur plan : comment se projeter ?

 

Retour aux actualités

Demander des renseignements