Qu'est-ce que le prêt gigogne ?

Le prêt gigogne n’est pas très connu, pourtant il permet de diminuer les coûts de votre crédit immobilier. Zoom sur qu’est-ce que le prêt gigogne et comment cela fonctionne ?

 

Le principe du prêt gigogne

Il est aussi appelé prêt à palier ou prêt emboîté, le prêt gigogne est la combinaison de différentes lignes de crédit. Il consiste à associer des prêts de durées et de montants différentes, généralement 2, de manière à faire baisser le coût global du financement. Après association, il en ressort une mensualité constante.

 

Pourquoi réaliser un prêt gigogne ?

Plus la durée d’un crédit est longue plus son taux d’intérêt est élevé. En couplant 2 crédits, dont l’un sur une échéance plus courte, le montant des intérêts dus s’amenuise mécaniquement.

Afin de garantir à l’emprunteur un effort de remboursement constant (il ne doit pas excéder 33% du revenu disponible net), les mensualités de remboursement sont « lissées ». Lorsque le premier prêt se termine et que le second s’enclenche, leur montant reste identique.

 

A lire aussi : Réaliser un emprunt immobilier auprès de sa banque ou d’un courtier immobilier

 

Voici un exemple :

Pour l’achat de votre résidence principale, vous avez le choix entre emprunter 500 000 € sur 20 ans (taux à 2,5 %) à travers un seul crédit ou d’utiliser un prêt gigogne. Dans les 2 cas, le montant d’assurance est le même : 0,30 %.

Le prêt gigogne comprend 2 crédits : un prêt à 10 ans d’un montant de 150 000 € et un prêt à 20 ans de 350 000 €. Le taux du prêt à 20 ans est plus élevé (2,50 %) que celui à 10 ans (1,9 %).

En recourant à une formule classique, le montant de ma mensualité sera de 2 774 € contre 2 735 € avec le prêt gigogne (après lissage).

En utilisant un crédit unique sur 20 ans, le coût total du financement me reviendra à 165 882 € contre 156 470 € avec le prêt gigogne.

 

Au bilan, le recours au prêt gigogne représente une économie de 9 412 € (5,67 %).

BON A SAVOIR

Pour savoir comment optimiser son financement, il est conseillé d’utiliser les simulateurs en ligne afin de modéliser plusieurs hypothèses ; puis de prendre contact avec un conseiller bancaire pour les vérifier et choisir la plus favorable.

Toutes les banques n’acceptent pas de mettre en place des prêts gigognes, car les dossiers sont plus compliqués à monter et moins rémunérateurs pour elles. Il faut donc les mettre en concurrence.

 

Les points à vérifier lors d’un prêt gigogne

Afin de dissuader les emprunteurs de recourir à un prêt gigogne, certains établissements jouent sur les frais de dossier. Or il faut savoir que :

  • Ces frais peuvent être établis forfaitairement ou d’après un pourcentage (+ ou - 1 %).
  • Ils sont inclus dans le Taux Effectif Global et ne sont prélevés que si la demande de prêt est acceptée.
  • Des exonérations de frais de dossiers partiels sont possibles, par exemple si le prêt gigogne intègre un prêt réglementé (prêt à taux 0, etc.)

Quand vous négociez, pensez à vérifier que les frais sont bien TTC.

 

A lire aussi :

Retour aux actualités

Demander des renseignements