Facture d'énergie : 6 conseils pour payer moins cher en 2022

L’énergie est un poste de dépenses majeur pour les ménages, notamment l’hiver, où le chauffage se cumule à l’électricité. Il est donc primordial de choisir les bonnes installations et d’adopter des réflexes simples afin de réduire votre consommation énergétique et vos factures. Isolation, appareils de chauffe, entretien… retrouvez 6 conseils pour payer vos factures d’énergie moins cher en 2022.

6 conseils pour payer moins cher factures d’énergie

1. Bien isoler son habitation

Réduire sa facture d’énergie passe avant tout par une bonne isolation de votre habitation. C’est primordial afin d’éviter toute déperdition de chaleur. À titre d’exemple, 30 % de la chaleur perdue dans un logement est liée à une toiture mal isolée.

De même, selon l’Insee, le chauffage représente 60 % des dépenses énergétiques en France. Il convient donc de s’assurer de la bonne isolation du toit, des murs et des fenêtres.

Les travaux d’isolation du toit et des murs peuvent se montrer onéreux, notamment si vous optez pour une isolation des murs par l’extérieur, particulièrement efficace. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’aides de l’État (voir ci-dessous) pour mener à bien votre projet.

Pour les fenêtres, vous pouvez miser sur du double vitrage – voire triple pour les fenêtres exposées au nord – qui limite suffisamment la déperdition de chaleur.

Pensez aussi à bloquer les entrées d’air froid, en fermant les inserts de cheminée et les portes qui donnent sur des pièces non chauffées (cave, cellier, etc.). Vous pouvez aussi placer des boudins sur le bas des portes, par exemple. De petits gestes simples qui ne coûtent rien et qui permettent de faire baisser la facture tout en augmentant son confort !

 

2. Installer des solutions de chauffage économiques et efficaceS

Au-delà de l’isolation, afin de payer vos factures d’énergie moins cher, il est recommandé d’installer des solutions de chauffage récentes, qui se montrent particulièrement économiques et performantes.

Depuis le 1er juillet 2022, l’installation de systèmes de chauffage fonctionnant exclusivement au fioul ou au charbon est interdite. Ceux déjà en place pourront encore être entretenus et réparés, mais dans le cas d’un remplacement, il faudra opter pour un mode de chauffage plus écologique, plus pratique et surtout plus performant !

C’est le cas des pompes à chaleur ou des chaudières à condensation. Cette dernière, par exemple, récupère la fumée émise par la combustion du gaz naturel et réutilise l’énergie qu’elle contient. Si l’installation de ces équipements représente un investissement, il est largement rentabilisé sur le long terme puisque vous réaliserez d’importantes économies d’énergie chaque année.

Vous pouvez également remplacer vos anciens radiateurs par des modèles nouvelle génération et programmables. Il vous suffit de régler les moments de chauffe à des horaires stratégiques de la journée afin de limiter votre consommation et de réaliser des économies d’énergie.

Le saviez-vous ?

AST vous propose des logements neufs qui répondent aux dernières exigences énergétiques. Ces habitations sont plus respectueuses de l’environnement et moins énergivores.
Découvrez toutes les offres de programmes neufs disponibles à la vente.

3. Entretenir régulièrement ses appareils

Un entretien régulier de vos équipements de chauffage est indispensable, une fois par an pour une chaudière au gaz et deux fois par an pour une chaudière fioul ou un appareil à bois. Cette intervention est nécessaire pour des raisons de sécurité, mais pas seulement.

L’entretien annuel permet de réduire le risque de panne de vos appareils, augmente leur durée de vie et leur assure un fonctionnement optimal. Un moyen simple de maîtriser votre consommation et de réduire ainsi votre facture d’énergie ! De plus, cette intervention vous permet d’avoir un rapport complet sur le rendement de votre appareil et son niveau d’émissions.

Pensez à vous tourner vers un professionnel agréé pour réaliser l’entretien de vos installations de chauffage.

Outre vos appareils de chauffage, pensez aussi à votre électroménager ! L’entretien d’un réfrigérateur et d’un congélateur, par un dégivrage fréquent et un dépoussiérage régulier de la grille arrière, permettrait de réduire de 30 % sa consommation d’énergie, selon l’ADEME.

 

4. Bien utiliser les appareils électriques et de chauffage

Au quotidien, des réflexes simples vous permettent de réaliser des économies d’énergie.

En ce qui concerne l’électricité, pensez bien à éteindre la lumière dès que vous quittez une pièce. Pour les endroits où vous vous rendez moins souvent – cave, grenier, etc. – vous pouvez installer un indicateur lumineux près de la porte afin d’éviter une surconsommation en cas d’oubli.

Même en veille ou en pause, les appareils électriques consomment de l’électricité inutilement. Éteignez tous les écrans que vous n’utilisez pas et débranchez les chargeurs de vos appareils dès qu’ils sont chargés. Pour l’électroménager, comme le lave-linge ou le lave-vaisselle, évitez les programmes rapides ou intensifs et ne faites tourner l’appareil que lorsqu’il est plein.

En matière de chauffage, afin de réaliser des économies sur vos factures d’énergie, il est important de limiter la température dans chaque pièce : 19 °C dans les différentes pièces de vie et 17 °C dans la chambre. Il est à noter qu’une baisse de seulement 1 °C entraîne une économie de 7 % sur la consommation d’énergie.

De même, le soir, surtout en hiver, fermez volets et rideaux afin de conserver la chaleur à l’intérieur de votre habitation.

Choisir ses équipements selon étiquette énergétique

5. Faire le bon choix lors de l’achat d’équipements

Faire baisser sa facture d’énergie passe aussi par de bons choix lors de l’achat de ses équipements. Pour vous aider à sélectionner un appareil le moins énergivore possible, vous pouvez notamment vous référer à l’étiquette énergie.

Obligatoire depuis mars 2021, cette étiquette présente la performance énergétique de l’appareil grâce à un classement allant des lettres A à G : A marquant les équipements les plus performants et G, les plus gourmands en énergie. Ainsi, pour réaliser des économies, il est préférable de se tourner vers des appareils bien classés.

Autre élément important au moment de faire votre choix : définir précisément vos besoins. Dans le cas d’un lave-linge, par exemple, il convient de trouver le bon équilibre entre la taille de la machine, sa puissance et le nombre de personnes qui vont l’utiliser.

Voici des indications qui peuvent vous permettre de choisir le lave-linge et la capacité du tambour la plus adaptée – et donc les plus intéressants d’un point de vue énergétique - compte tenu de la composition du foyer :
• célibataire – 5 kg ;
• couple sans enfant – 6 à 7 kg ;
• couple avec 1 à 2 enfants – 8 à 9 kg ;
• couple avec 3 enfants et plus – 10 kg et plus.

Le bon choix d’équipements pour réaliser des économies sur votre facture concerne également tous les autres appareils. Prenons l'exemple de vos plaques de cuisson, si votre casserole est d’un diamètre inférieur à votre plaque, vous allez perdre une partie de l’énergie consommée. Pour la cuisine, il est préférable de se tourner vers des plaques à induction ou vitrocéramiques : vous pouvez réaliser entre 30 et 50 % d’économie électrique. Loin d’être négligeable pour réduire sa facture !

 

6. Profiter des aides de l’État

Pour baisser votre facture d’énergie, vous souhaitez effectuer des travaux d’isolation ou acheter une chaudière plus performante ? Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides de l’État pour tous vos travaux de rénovation énergétique.

En fonction de votre projet, vous pouvez prétendre à différentes aides, parmi lesquelles :
MaPrimeRénov' – le montant de cette aide, ouverte à tous les propriétaires, est fixé en fonction des revenus et du gain écologique lié aux travaux
• MaPrimeRénov' Sérénité – cette aide financière est destinée aux ménages qui ont des revenus modestes
• l’Éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) – un prêt pouvant aller jusqu’à 50 000 euros, accordé sans conditions de ressources
• la TVA à 5,5 % - certains travaux d'amélioration de la qualité énergétique peuvent bénéficier d'une TVA à un taux réduit de 5,5 %
• le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » - le montant de cette aide varie selon les conditions de ressources et permet de financer certains travaux de rénovation énergétique.

 

Pour aller plus loin :
L'Éco-prêt à taux zéro prolongé jusqu'à 2023 et renforcé
Quels sont les changements apportés par la RE 2020 ? 
DPE 2021 : quelles nouveautés ?

Retour aux actualités

Demander des renseignements