RT2020 : qu'est-ce qui va changer ?

22/08/2018

La réglementation thermique encadre la construction du neuf et les professionnels du bâtiment. Cette réglementation évolue au fil du temps et permet d’améliorer les matériaux de construction et de limiter la consommation d’énergie. Actuellement, la réglementation en vigueur est la RT 2012 mais elle sera bientôt détrônée par la RT 2020.

RT2020

Qu’est-ce que la RT 2020 et quand rentrera-t’-elle en vigueur ?

La toute première réglementation est née en 1974, avec pour but de réduire la consommation d’énergie des nouvelles constructions. La réglementation thermique 2012 avait pour objectif de diviser par 3 la consommation d’énergie des nouvelles constructions en passant à 50kWh/m² maximum par an. Cette réduction était possible en améliorant les consommations de climatisation, d’éclairage, d’eau chaude, de chauffage et de ventilation.

A lire aussi : Qu’est-ce que la norme RT 2012 ?

La RT 2020, quant à elle, a pour ambition « d’aller plus loin » en démocratisant la construction de bâtiments à énergie positive et de maisons passives. Les bâtiments devront avoir une consommation de chauffage inférieure à 12kWhep/m² ainsi qu’une consommation totale d’énergie (appareils électriques, éclairage, chauffage etc.) inférieure à 100kWh/m². Ses objectifs sont la production d’énergie, le zéro gaspillage électrique et le fait de rendre l’utilisateur acteur de la transition énergétique. La RT 2020 sera applicable fin 2020 sauf pour les bâtiments publics qui devront l’intégrer dès 2018.

En quoi la RT 2012 et la RT 2020 sont-elles différentes ?

Malgré quelques similitudes, les deux réglementations présentent des différences.

 

RT 2012

RT 2020

Types de bâtiment

Construction BBC
(consommation limitée à 50 kWh/m²)

Construction BEPOS
(= génère plus d’énergie qu’elle n’en consomme)

Objectif principal

Diminution de la consommation des équipements

Suppression du gaspillage énergétique

Pour quels usages ?

-        Auxiliaires
-        Production d’eau chaude sanitaire
-        Refroidissement
-        Chauffage
-        Eclairage

-      Appareils électroménagers
-      Effets du carbone de la construction
-      Appareils ménagers
-      Plus les mêmes que la RT 2012

Moyens logistiques pour
atteindre cet objectif

Isolation thermique des bâtiments

-      Production d’énergie
-      Empreinte environnementale
-      Isolation thermique des bâtiments 


Afin de mieux comprendre les différents enjeux de la RT 2020, vous trouverez ci-après une description des différents termes techniques : 

  • La maison passive: permet de créer autant d’énergie qu’elle en consomme. Elle consomme 4 fois moins en moyenne qu’une maison traditionnelle grâce à des matériaux de construction spécifiques. L’objectif de la RT 2020 est « d’aller plus loin » que la maison positive avec les bâtiments à énergie positive.
  • Le bâtiment à énergie positive ou BEPOS: permet de créer plus d’énergie qu’il n’en consomme grâce à des matériaux favorisant l’accumulation et la diffusion de chaleur. Tout est réfléchi pour optimiser cette récolte d’énergie notamment l’orientation du bâtiment afin de collecter plus d’UV grâce à des panneaux solaires. Le surplus d’énergie pourra être vendu au réseau électrique public.
  • Construction BEPOS, les matériaux utilisés: doivent être écologiques et garantir une grande performance énergétique. Pour cela, la brique de terre crue, de terre cuite ou le bois sont idéals pour l’ossature de la construction. Quant à l’isolation, il faudra privilégier : la ouate de cellulose, la fibre de bois, le chanvre, le liège ou encore le feutre de laine de mouton.
  • Le type de chauffage RT 2020 : est principalement assuré par un chauffage solaire passif fonctionnant grâce aux rayons du soleil. Par la suite, la chaleur cumulée sera diffusée au sein du logement. Si cela n’est pas suffisant, vous pourrez toujours avoir recours à une chaudière électrogène ou un poêle à bois.

Quels sont les impacts de la RT 2020 pour les particuliers ?

La RT 2020 s’adresse essentiellement aux professionnels du bâtiment. Cependant, la consommation d’énergie étant un enjeu écologique majeur pour les futures décennies, vous pourrez vous aussi contribuer à ce changement. En effet, grâce aux bilans réguliers de votre foyer, vous pourrez adapter vos comportements et votre consommation afin de favoriser l’autoconsommation.

A lire aussi :

Comment réduire sa facture énergétique ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) dans l’immobilier neuf ?

Retour à la liste

Demander des renseignements