Comment sont calculées les taxes foncières et d'habitation ?

12/12/2018

Vous souhaitez devenir propriétaire d’un bien immobilier et connaître au préalable les taxes foncières et d’habitation ? Découvrez les méthodes de calculs de ces taxes afin d’anticiper vos paiements d’impôts.

Calculs taxes foncières et habitation

 

La taxe foncière

La taxe foncière concerne les propriétaires de bien immobilier, que ce soit en résidence principale ou en investissement.

Le calcul de celle-ci correspond à la valeur locative cadastrale (montant annuel théorique du loyer que pourrait potentiellement recevoir le propriétaire en cas de location du bien) à laquelle s’ajoute un abattement de 50%. Puis afin de déterminer le montant final de la taxe foncière, le revenu cadastral sera multiplié par un taux indépendamment défini par chaque collectivité territoriale.

Bon à savoir : dans certains cas, vous pourrez être exempt temporairement de taxe foncière. En effet, l’exemption peut aller jusqu’à 5 ans (sous conditions) pour un logement économe énergétiquement et jusqu’à 2 ans pour un logement neuf.

La taxe d’habitation

Contrairement à la taxe foncière, la taxe d’habitation doit être payée par le propriétaire ou le locataire ou l’occupant à titre gratuit.

Concernant son calcul, il en est de même que pour la taxe foncière. En effet, la taxe d’habitation est également indexée sur la valeur locative cadastrale de l’habitation. Cette dernière peut provenir d’un certain nombre d’abattements dans le cas où il s’agit de la résidence principale de l’occupant. Ces abattements obligatoires et facultatifs permettront de déterminer la valeur locative nette. Lorsque ce montant sera défini, il sera multiplié par un taux fixé préalablement par la collectivité territoriale permettant d’obtenir la taxe d’habitation.

La taxe d’habitation en 2018

Le Conseil Constitutionnel a mis en place la loi de finances 2018 pour l’immobilier, elle apporte de nombreux changements notamment concernant la taxe d’habitation. En effet, 80% des foyers bénéficieront d’une suppression progressive de la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Cette progression s’établira comme suit :

  • Diminution de 30% en 2018
  • De 65% en 2019
  • De 100% en 2020

Pour savoir, si vous faites partie des 80% de bénéficiaires, il vous faudra renseigner 4 données que sont : votre revenu fiscal de référence 2017, votre nombre de parts, le montant de votre taxe d’habitation 2018 (optionnel) et si vous avez bénéficié en 2018 de la réforme.

A lire aussi :

Quelles sont les taxes à prévoir lors de la construction d’un bien immobilier ?
Immobilier en 2018 : quels sont les changements ?

Retour à la liste

Demander des renseignements