Investissement immobilier locatif : les questions à se poser

23/11/2016

                                                                                       

 Investir dans l’immobilier représente une solution intéressante pour se constituer un patrimoine ou générer une source de revenus supplémentaire. Toutefois, il est nécessaire de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans un tel projet. Sources de financement, type de bien dans lequel vous souhaitez investir, zone géographique ciblée... Ciblez votre projet pour investir dans l’immobilier locatif en toute sécurité.

 

Quel est le but de votre investissement ?

 

Avant de vous lancer dans l’investissement locatif, il est nécessaire de définir vos objectifs. Ils peuvent être multiples :

- pour vous garantir un complément de retraite : la durée de votre crédit devra alors être adaptée en fonction de votre âge lors de l’achat ;

- pour dégager un revenu supplémentaire dès votre achat : vous devrez alors veiller au rendement de votre projet et adapter vos moyens en conséquence (crédit étalé sur une plus longue durée, apport plus important...) ;

- pour constituer un patrimoine à transmettre à vos enfants ;

- pour défiscaliser par le biais de différents dispositifs, comme la loi Pinel ;

- pour investir votre argent dans un bien que vous comptez récupérer à l’avenir, pour vous ou pour vos enfants ; vous devrez alors être attentif aux modalités de défiscalisation.

 

>  INVESTISSEMENT LOCATIF : bien réussir sON INVESTISSEMENT IMMOBILIER 

 

 

Quel type de crédit souscrire ?

 

Le crédit est la solution idéale pour financer votre projet d’investissement immobilier locatif, même si vous disposez des fonds nécessaires. Acheter à crédit permet en effet de multiplier les intérêts de votre placement ; ainsi, le rendement des capitaux mobilisés est doublé voire triplé lorsqu’un achat est fait intégralement à crédit par rapport à une transaction avec un apport de 30 à 40 % de la somme.

Les taux d’intérêt étant actuellement orientés à la baisse, il peut être intéressant d’opter pour un crédit à taux variable. Toutefois, les investisseurs qui préfèrent avoir connaissance de leurs mensualités sur le long terme opteront pour un crédit à taux fixe.

Vous devrez également choisir entre deux types de crédit : le crédit amortissable, et le crédit in-fine. Les mensualités du crédit amortissable permettent de rembourser à la fois des intérêts et du capital. Si au début, la part d’intérêts est supérieure à la part en capital, à la fin, l’emprunteur ne rembourse plus que du capital. Avec le crédit in-fine, l’emprunteur paie seulement les intérêts ; le capital est remboursé en une seule fois, à la fin du crédit. Le souscripteur doit en parallèle alimenter un contrat d’assurance-vie qui servira à rembourser l’intégralité du capital. Pour optimiser l’intérêt de cette dernière formule, l’investisseur doit déjà percevoir des revenus provenant d’un autre investissement immobilier locatif. Les novices en la matière préféreront un contrat amortissable, plus rentable.

 

 

>  LES CLÉS D'UN  INVESTISSEMENT IMMOBILIER NEUF RÉUSSI 

 

Faut-il investir dans l’immobilier neuf ou ancien ?

 

Neuf ou ancien, chaque type d’investissement locatif présente des atouts et des contraintes.
Avantage majeur du neuf : il permet de bénéficier à l’achat d’une réduction d’impôt jusqu’à 63 000 € grâce au dispositif Pinel, à condition que l’investissement soit inférieur à 300 000 € HT. Le logement doit être situé dans une zone éligible, les loyers devront respecter certains plafonds et le locataire choisi devra respecter les plafonds de ressources préétablis.

L’ancien bénéficie d’autres atouts, à commencer par un prix d’achat généralement plus faible que dans le neuf, et une prise de valeur au fil des années.

 

>   INVESTISSEMENT IMMOBILIER NEUF EN LOI PINEL 

 

Quels sont les secteurs géographiques à favoriser ?

 

La règle d’or avant d’investir dans l’immobilier locatif, c’est de voir le bien que vous achetez en vous rendant sur place. Cette démarche vous permettra non seulement de constater l’état du logement, mais aussi de voir l’environnement, le tissu locatif dans lequel il est implanté. Présence de transports en commun et de commerces de proximité, passage d’une voie ferrée à quelques mètres du logement, proximité avec une école ou une université si vous achetez un studio, dynamisme du quartier, nuisances sonores ou olfactives à proximité (boîte de nuit, travaux de longue durée, commerce de bouche au rez-de-chaussée…). Tous ces éléments peuvent être vérifiables simplement en visitant le bien vous-même.

 

Est-il préférable d’investir en direct ou grâce à un intermédiaire ?

 

Là encore, les deux options se défendent. Un investissement en direct vous offrira un rendement plus élevé. Vous devrez toutefois disposer d’assez de temps pour les tâches administratives liées à la gestion du bien, et pour les réparations à effectuer dans le logement. Le recours à un intermédiaire vous déleste de la gestion, contre le prélèvement d’une partie des loyers que vous percevez. Tranquillité ou rendement : à vous de faire votre choix. L’investissement immobilier locatif est une excellente option pour optimiser son patrimoine, à condition d’en maîtriser tous les tenants et aboutissants. Avec AST Groupe, ayez la garantie d’une qualité optimale pour votre achat de logement neuf, de la conception au suivi de chantier. Bénéficiez d’un accompagnement complet et de plus de 20 ans d’expérience sur le marché de l’immobilier pour mener votre projet à bien.

Retour à la liste

Demander des renseignements