Comment financer son achat immobilier neuf ?

10/12/2015


trouver son financementVous avez acté le choix de votre logement neuf en signant le compromis de vente. Vous devez maintenant établir son financement. Pour cela vous allez devoir prendre rendez-vous chez votre banquier. Mais avant cela, renseignez-vous sur les différents moyens qui sont à votre disposition pour financer votre achat.

Vérifier votre apport immobilier personnel

Avant toute chose, vous devez regarder l’état de vos finances sur vos différents comptes et placements. En effet, le financement de votre futur logement débute par l’apport personnel. Mettez donc à jour vos comptes et placements (compte épargne logement, livret A, livret d’épargne populaire, livret développement durable, ou encore l’épargne acquise dans la participation de votre entreprise). Si vous n’avez pas d’apport, découvrez nos solutions pour se constituer un apport immobilier.

> Comment se constituer un apport personnel ? 

 

Se renseigner sur les types de prêts IMMOBILIERS disponibles

Plusieurs moyens sont mis à disposition par l’Etat afin de financer votre futur logement neuf sous forme de prêt. Ces différents prêts peuvent être cumulés sous conditions.

  • Le PTZ 2016 (Prêt à Taux Zéro)

Le prêt à taux zéro 2016, permet aux personnes ne disposant pas beaucoup de ressources de pouvoir tout de même acheter un bien immobilier. En effet, il permet de se constituer un patrimoine en investissant même si vous ne disposez pas de revenu important. Afin de pouvoir en profiter vous devez vérifier que votre revenu annuel ne dépasse pas le plafond fixé sur votre zone (Pinel), et que ce soit votre premier achat d’une résidence principale. Toutes les informations sur le PTZ 2016 se trouvent ici !ptz 2016

  • Le prêt conventionné (PC) ou emprunt bancaire

Grâce au prêt conventionné, vous pourrez financer une partie ou totalement votre future résidence principale. En effet dans certains cas, vous n’aurez pas besoin d’apport personnel. Il est délivré par une banque ou un établissement financier validé par l’Etat et fixé sur une base allant de 5 ans à 35 ans. Il vous sera demandé de rembourser le prêt et les intérêts mais il peut vous donner le droit à l’aide au logement (APL).

  • Le prêt aux fonctionnaires

Ce prêt est dirigé uniquement envers les personnes titulaires ou sous contrat avec les fonctions publiques de l’Etat. Ce prêt ne vous sera accordé qu’en complément d’un prêt conventionné et de vos revenus. Afin de savoir si vous êtes éligible à ce prêt, renseignez-vous auprès de votre employeur.

  • Le prêt action logement

Le prêt action logement est uniquement accordé aux salariés des entreprises du secteur privé attachées au CIL (Comité interprofessionnel du Logement) souhaitant acquérir un logement comme résidence principale. Aussi, votre futur logement doit respecter des conditions de performances énergétiques. Ce prêt immobilier n’est pas lié à votre contrat de travail et ne peut donc être remboursé de façon anticipé si vous quittez votre entreprise.

Le prêt action logement vous permet de réaliser un prêt d’une durée maximale de 20 ans. Son coût ne doit pas dépasser 30% de la valeur d’achat de votre bien immobilier. Son montant dépend de la zone dans laquelle se situe votre logement neuf. Afin d’en savoir plus, contactez votre employeur qui vous dira si vous êtes éligible à ce prêt ou non.

 Zone d'implantation Montant minimum   Montant maximum
 Zone A 15 000 € 25 000 €
Zone B1  15 000 €  20 000 € 
Zone B2  7 000 €  15 000 € 
Zone C  7 000 €  10 000 € 
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le PAS est émis par les banques ou établissements financiers sous convention avec l’Etat. Ce prêt est accordé uniquement si votre futur logement neuf sera votre résidence principale. Aussi, il est conditionné à vos ressources

Ce financement peut prendre partiellement ou totalement la valeur de votre futur bien immobilier. Sa durée de remboursement va de 5 à 25 ans, et peut parfois être prolongé jusqu’à 35 ans. Enfin, les taux d’intérêts sont fixés par votre banque mais plafonnés par l’Etat.

Durée du prêt Taux fixe Taux variable
Inférieure ou égale à 12 ans 3,40 % 3,40 %
Entre 12 et 15 ans 3,60 % 3,40 %
Entre 15 et 20 ans 3,75 % 3,40 %
Supérieure à 20 ans 3,85 % 3,40 %
  • Autres prêts

Des prêts peuvent être accordés par les collectivités territoriale, les caisses de retraites mais également par des mutuelles. Renseignez-vous auprès de ces différents organismes.

Lors du calcul de votre emprunt immobilier, n’oubliez pas d’inclure les frais de notaire et les frais de dossier.

> Simulez vos frais de notaire facilement 

 

A SAVOIR

L’acquéreur du bien immobilier dispose d’un délai minimum de 30 jours après la signature du compromis de vente pour obtenir un prêt.

L’emprunteur ne peut accepter l’offre de la banque avant l’expiration du délai de 10 jours, après la réception des documents.

Le notaire vérifie pendant ce temps les informations concernant le vendeur, le logement, les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune...

 

definir son budget choisir son logement neuf choisir son notaire immobilier signer le compromis de vente trouver son financement immobilier signer l'acte de vente

Retour à la liste

Demander des renseignements